La vie au dessus de nos douleurs (2)

On apprend à nos dépens et on se contente d’être qui nous sommes réellement. Lâcher la peur et courir vers notre  » nous » véritable . La vie ne s’échappera pas de nous tant qu’on aura appris à communiquer avec elle.  On n’oubliera pas qu’il faut toujours plus : plus de rire , plus de joie , plus de paix , plus d’amour…  Parfois , il nous faut énormément de passion pour que notre recette soit bonne . On peut surmonter ces instants où les larmes deviennent notre seul maquillage . Je parie qu’elles ont été nécessaires pour arroser ce beau rêve.  Je n’en doute pas que le temps est un très bon conseiller . À lui de façonner notre regard et de faire transpaitre notre brillance intérieure . Oui ! le temps nous apprendra qui nous sommes , qui nous ne sommes pas et surtout qui nous ne serons jamais . On continuera d’écrire cette histoire , notre propre histoire . Gravé dans une pierre , inscrit sur du papier , tricoter avec de la laine … Le meilleur moyen d’avoir un souvenir .

Ah la vie

On essaie chaque jour de vivre , de choisir nos couleurs et de façonner une oeuvre d’art à la fin de chaque journée . Et le lendemain , on reprend simplement le même rythme avec un plus gros sourire et surtout une énorme patience .
À quoi se résume réellement la vie ? Pendant que le temps continue son aventure . Le bonheur se cache dans la poche avant ou arrière  , parfois à l’intérieur du sac à main de tous les jours . Le chemin vers la vie est à la fois passionnant et troublant. L’ excitation tout  en gardant un certain équilibre car les mots ont souvent peur de ne plus raconter d’histoire . Le temps continuera de dire à l’amour qu’il faut énormément de patience . Les émotions se mêlent et se démêlent .  On oublie et l’instant d’après , on se rappelle. On s’arrête et l’instant d’après on continue. On se souviendra qu’on ne tient pas tout entre les mains . Aussi , lundi est incapable de nous dire exactement ce que dimanche est entrain de faire . Et le mois de mars pensera toujours qu’il est le dernier mois de l’année  au point de ne pas considérer les chuchotements du mois d’avril …..