Il faut aussi pardonner à la vie

«Parce que lorsque l’été s’installe sans demander l’autorisation à l’hiver, ce dernier écourte son séjour et lui offre une boisson rafraichissante.»

L’important est de se décoincer et d’arriver à afficher un véritable sourire. Respirer légèrement, profondément ensuite lâcher prise à ces malheureux évènements qui n’ont pas attendu notre invitation, ces évènements qui ont fendillé notre cœur à l’image du Titanic, enfin à ces évènements qui ont crispé notre être entier.

Qu’elle devienne une couleur, cette douleur. Qu’elle reste immobile. Qu’elle soit la plus éclatante et la plus élégante. Assurément il faut communiquer avec elle et lui faire comprendre à quel point elle est belle. On peut croire de nouveau, lever la tête et tenir la main à la vie. Continuer d’emprunter le chemin qu’elle nous propose.

On ressentira cette profonde joie lorsqu’on aura finalement dit oui sans lui tourner le dos. La lumière décidera de nous couvrir et nos cœurs s’ouvriront encore. L’amour résonnera. Sourire au soleil, Saluer d’un bras la lune et donner un baiser aux étoiles, à chacun de choisir son propre élan et d’adapter son temps de préparation. On entendra ce nouveau son qui persistera jusqu’à ce qu’on lui accorde une attention particulière. L’espoir sera le seul son qu’on écoutera.

À L’amour de vivre

À L’ amour de vivre , de vibrer encore et encore … À la joie de nous assister et à la paix de nous embraser .
À chacun d’ouvrir plus grand les bras et repousser la haine . Parce qu’une douleur peut en contenir plusieurs autres . Le temps nous forcera à regarder de l’avant . On entendra ce son qui tout défraîchi deviendra le plus beau car il restera au chaud . La vie scintille au dessus de nos douleurs .
Retarder notre élan , crisper notre sourire , changer notre rythme intérieur .. on continuera malgré .
Entendre la vie de si loin , dans cet endroit inconnu . Réussir ardemment à rejoindre ce son .
Je parie qu’il faut aussi contempler cette poussière qu’on rencontrera pendant ce très long voyage . Et que même si elle nous brouille la vue , on sera nez à nez avec cette personne qui nous la retirera
M🎩C .

À L’AMOUR

À l’amour

Beau et charmant sentiment,

Persistant dans le regard  

Percutant dans la voix

« Tchin ! tchin ! », nous trinquons

À ces nombreuses fois, à cette seule fois.

À ces moments, à ce moment précis.

À cette année, à ce jour particulier.

Parce que l’amour ne file pas.

Pas à pas, il progresse à l’intérieur d’une file d’attente. 

S’approchant avec délicatesse.

Murmurant une mélodie de Céline Dion.

Il sait attendre son tour.

Pour un premier regard, un premier baiser.

Pour un long instant de tendresse parsemé de caresses.

Pour ces éclats de rire et cette fusion indescriptible.

Son sourire sur son visage

Son étonnant charisme

Nos yeux s’émerveillent

Le jour de notre première rencontre

Nous finissons par y croire

Que ce jour est différent

Adieu le cache nez.

Aurevoir la distanciation.

Que ce jour est alléchant

Les clins d’œil des rayons du soleil.

La valse des vagues de la mer.

À l’amour, aujourd’hui et pour toujours

Nous trinquons plus d’une fois

Cent fois lorsque nous décidons de te compter.

Deux cent fois lorsque nous décidons de te sourire.

À l’infini lorsque nous décidons de voyager avec toi.

Le temps

Parce que lorsque la fleur du printemps s’embellit . Elle oublie que dans pas longtemps , elle se ramollira. À ceux là qui l’ont tenue et qui ont voulu la garder pour toujours. Sans doute qu’il y’aura de nouvelles variétés . Encore et encore …

Le temps a toujours la meilleure réponse. Sans doute qu’il sait plus que nous et qu’il comprend mieux que nous.

Parce que chaque clin d’oeil est particulier

Une princesse avait l’habitude de se réveiller avec les clins d’oeil du soleil. Un matin , le soleil insistait avec ces clins d’oeil et elle crut qu’il voulait partager un secret avec elle . Mais hélas! elle se trompait car ce matin-là , il y’avait des intrus . Intimidée et déçue, elle voulait à tout prix son tête- à- tête matinal avec le soleil . Elle demandait au soleil : «pourquoi est ce si différent aujourd’hui ? »

L’un des invités inattendu disait en rigolant : «Très chère princesse , c’est différent parce que c’est un jour particulier. Et le petit déjeuner?».

Elle répondit : « la particularité ne vient pas de la différence mais elle vient du fait qu’en un seul geste se dégage chaque jour quelque chose de nouveau, se rendre compte qu’hier, les clins d’oeil du soleil disaient, sautille et qu’aujourd’hui ils disent, scintille. Demain , ce sera encore le même geste mais il sera tout aussi original ».