CRI d’ESPOIR


Le passage du vent n’était pas si léger,
Car il m’a laissé une grande cicatrice.
La pluie n’arrangea pas les choses.
J’ai cherché un abri en traversant des bris de verre.
Les larmes ont finalement mouillé les yeux.
Mais le temps les sécha.
J’ai levé les yeux au ciel et je ne vis rien.
J’ai continué de marcher en heurtant des obstacles çà et là .
J’ai su le chemin mais le chemin me rejetait.
J’ai mordu la langue pour éviter d’être distrait par cette douleur .
J’ai cru qu’elle me possédait , j’ai cru qu’elle me contrôlait .
Le temps fut mon meilleur allié .
J’ai ressenti un nouveau vent , j’ai ressenti une nouvelle chaleur .
J’ai finalememt dit oui à la vie .
À ses mouvements et à ses gestes.
À sa délicatesse et à son hardiesse.
J’ai choisi ce chemin vers la vie .
Vers la vie , bras grands ouverts.
Vers la vie ,  yeux pétillants.
J’ai appris à ne plus me retourner.
J’ai dessiné de nouveaux contours.
Et j’ai colorié cette nouvelle figure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s